Ignorer la navigation

Dr Jasmin Tremblay
Chiropraticien D.C.

2163, rue Pasteur

Jonquière, QC G7X 4G4

Questions fréquentes

Combien de visites seront nécessaires pour compléter le traitement?


Le nombre de visites nécessaires dépend principalement de la sévérité et de la chronicité de votre condition ainsi que de vos objectifs en matière de santé. Dr Tremblay discutera avec vous d’un programme de soins en vous présentant différentes options. La durée des soins chiropratiques varie donc d’un individu à l’autre. Prenez le temps de discuter avec le Dr Tremblay du plan de soins personnalisé qui sera le plus spécifique et le plus bénéfique pour vous en fonction de de votre condition et de vos attentes et objectifs.


Ce que les chiropraticiens apprécient tout spécialement, c’est le travail qui se fait en équipe avec vous dans le but de bâtir un programme de soins qui vous convient, et ce, en lien avec vos objectifs de santé et votre style de vie. Votre suivi chiropratique pourra également inclure des recommandations d’exercices et d’étirements, des changements à vos habitudes alimentaires, à votre ergonomie de travail, à vos postures de sommeil, ou d’autres conseils santé visant à améliorer votre qualité de vie.

 

Les soins chiropratiques sont-ils sécuritaires?

Oui. Les soins chiropratiques sont l’une des approches thérapeutiques les plus sécuritaires et ce, toutes disciplines confondues. Les chiropraticiens sont d’ailleurs parmi les rares professionnels de la santé à requérir de leurs patients un consentement éclairé.


Des cas d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) ont été signalés en lien avec une visite chez un chiropraticien. Toutefois, aucune étude ou preuve scientifique n’a établi de relation de cause à effet entre un traitement chiropratique et l’AVC. Les études les plus récentes indiquent plutôt que ces patients ont consulté le chiropraticien alors qu’ils ressentaient les premiers stades d’un AVC. Autrement dit, il est vrai qu’un AVC peut causer des troubles neurologiques graves et même être fatal. Il est cependant extrêmement improbable qu’un ajustement des cervicales supérieures entraîne de telles conséquences.


Au contraire, une étude réalisée durant sept ans par une équipe multidisciplinaire met en lumière différentes conclusions sur la chiropratique et les accidents vasculaires cérébraux (AVC). L'équipe formée d’experts de partout dans le monde a publié leur étude dans la réputée revue scientifique Spine. Elle affirme notamment que les soins chiropratiques s’avèrent une solution recommandée et sécuritaire pour soulager les douleurs cervicales.


« L’étude, qui a été reconnue comme étant hautement fiable par la communauté scientifique internationale, conclut que la manipulation cervicale pratiquée par les chiropraticiens est sécuritaire pour les patients souffrant de douleurs au cou », affirme le président de l’Ordre des chiropraticiens du Québec, Dr André-Marie Gonthier, chiropraticien DC.


« Contrairement à ce qui a souvent été faussement véhiculé dans le passé dans certaines publications médicales, l’étude révèle que le risque de subir un accident vasculaire cérébral après une visite chez un chiropraticien, ne serait pas plus élevé qu’après une consultation chez le médecin ou à l’urgence d’un hôpital. Ce type d’AVC est considéré très rare : les chances sont de un sur 5,85 millions. L’étude menée, entre 1993 et 2002, révèle que ce type d’AVC peut survenir après un mouvement aussi simple que de tourner la tête pour reculer une automobile. Ceci confirme à nouveau que les soins chiropratiques sont hautement sécuritaires », d’enchaîner le Dr Gonthier.


*Texte tiré d’un communiqué émis en Mars 2008 par l’Ordre des Chiropraticiens du Québec

 

Pourquoi les chiropraticiens « font-ils craquer »?

Un son audible est souvent associé aux ajustements (manipulations) articulaires. Ce phénomène se nomme une cavitation et est lié à la libération d’un gaz dissout dans le liquide synovial. Il ne s’agit donc pas d’un frottement ou d’un craquement, mais plutôt d’une forme de succion causée entre les deux surfaces d’une articulation par la viscosité du liquide synovial. 


L’ajustement chiropratique est normalement sans douleur et au contraire une sensation de bien-être est souvent ressentie dans les secondes suivant une cavitation. Par contre, il est important de préciser que ce bruit n’est aucunement lié avec l’efficacité globale de l’ajustement. Donc que le son vous semble très fort ou inaudible, le résultat de votre ajustement sera le même.


Il existe par ailleurs plusieurs techniques chiropratiques d’ajustement qui ne produisent pas de cavitation (craquement). Donc si vous n’êtes pas à l’aise avec les « craquements », n’hésitez pas à en parler au Dr Tremblay qui saura adapter son approche à votre situation.

 

Les radiographies sont-elles nécessaires?

Lors de votre évaluation initiale ou lors du suivi subséquent, le Dr Tremblay pourra vous recommander un examen radiologique. Généralement, cet examen visera l’un des objectifs cliniques suivant :

  • Orienter ou préciser le diagnostic du chiropraticien
  • Vérifier l’état d’évolution d’une condition particulière
  • Vérifier la possibilité d’une contre-indication aux soins chiropratiques
  • Vérifier la présence d’une pathologie


Il est vrai qu’un examen radiologique vous expose à une dose de radiation minime. Cependant, un examen squelettique fait de façon occasionnel ne semble poser aucun danger réel pour la santé d’un être humain adulte. De plus, les autorités gouvernementales exigent l’inspection biennale des équipements radiologiques par un physicien accrédité pour s’assurer qu’ils soient conformes aux normes de sécurité actuelles.

 

Est-ce que les chiropraticiens sont reconnus?

La reconnaissance officielle de la profession chiropratique au Québec par l’adoption de la loi chiropratique date de 1973. C’est donc dire que les chiropraticiens pratiquant au Québec sont régis par l’Ordre des Chiropraticiens du Québec et l’Office des Professions du Québec. L’Ordre des chiropraticiens a donc pour mandat d’assurer la protection du public en s’assurant que ses membres se conforment aux plus hauts standards de qualités reconnus par la science chiropratique actuelle.


Les chiropraticiens du Québec, en plus d’avoir à être membre de l’Ordre, doivent souscrire annuellement à une assurance responsabilité professionnelle afin d’offrir à leurs patients un recours en cas de faute professionnelle.


L’Ordre des chiropraticiens travaille maintenant depuis plusieurs années à faire des représentation auprès du gouvernement du Québec afin de faire moderniser la loi chiropratique actuelle pour de pallier à plusieurs lacunes de la loi de 1973 et permettre aux chiropraticiens d’offrir des services de soins plus complets aux Québécois(e)s.

 

Les chiropraticiens collaborent-ils avec d’autres professionnels de la santé?

Chaque professionnel de la santé est libre de travailler en collaboration ou non avec d’autres professionnels. Chaque discipline de la santé présente ses forces mais également ses limites. C’est dans cette perspective que le Dr Tremblay s’est bâti un réseau de contacts professionnels au cours de ses années de pratique afin d’offrir d’autres alternatives à ses patients lorsqu’il croit que leur condition nécessite une autre approche de soins.

 

Est-ce que mes données personnelles sont bien protégées?

À l’Odyssée Chiropratique Familiale, nous prenons à cœurs la protection de vos données personnelles et de votre dossier. Le Dr Jasmin Tremblay Chiropraticien est la personne responsable de la protection de vos données. Pour ce faire nous nous assurons que la destruction de tout document papier pouvant contenir de l’information personnelle soit déchiqueter. Votre dossier papier est conservé dans notre salle d’archives qui est verrouillée en tout temps. Quant à votre dossier informatisé, il est sauvegardé quotidiennement sur une plateforme en ligne cryptée.

Tous droits réservés L'Odyssée Chiropratique Familiale 2022 - Mention légale
Création de

Mention legale